Quelques questions classiques sur le ramadan

Autor del artículo: Association Belge des Professionnels Musulmans

Fecha de publicación del artículo: 16/08/2010

Año de la publicación: 2010

Travaillant pour la plupart d’entre nous dans un environnement pour lequel le jeûne ne fait plus partie des us et coutumes depuis plusieurs décennies, voire siècles, lequel d’entre nous ne s’est pas retrouvé confronté, comme chaque année, aux sempiternelles questions, aux mêmes étonnements face à un « tel courage, car moi je ne pourrais jamais ! », aux mêmes regards de pitié et de condescendance de son entourage professionnel ? Tous, en effet !

L’ABPM (Association Belge des Professionnels Musulmans) a donc concocté pour vous, avec une pointe d’humour, une mosaïque de questions/réponses, les Frequently Asked Questions (FAQ), que vous vous ferez peut-être un plaisir d’envoyer à tous vos collègues ou même d’afficher sur votre bureau, afin d’éviter, cette année peut-être, les éternelles interrogations sur votre mine un peu plus rabougrie qu’à l’habitude…

Le Ramadan, c’est… ?

« Ramadan », ce n’est d’abord pas un nom ou un adjectif (on dit souvent à tort « faire le Ramadan ») mais c’est un mois, le 9ème du calendrier musulman.

Et c’est d’abord un mois spirituel de « on peut … : s’améliorer, se rapprocher de Dieu, aider son prochain, se sentir part d’une communauté solidaire et unifiée par la même foi, … » avant d’être une série de « on ne peut pas… manger, boire, fumer, se maquiller, … ». Il s’agit donc avant tout d’un mois de jouissance, de spiritualité et de bienfaits avant d’être un mois de privations.

C’est pas trop dur ?

Vous n’y arriveriez personnellement jamais ?

Clarifions les choses, nous ne sommes pas des surhumains. Et les musulmans ne sont pas des chameaux qui gardent une réserve d’eau leur permettant de tenir durant toute une journée sans boire. Tout le monde peut donc le faire, ce n’est qu’une question de volonté et un peu aussi de foi et puis, d’habitude.

Mais soyons honnête, oui, ce n’est pas toujours facile, et certains jours plus que d’autres, surtout lorsque les journées sont longues.

Même pas boire ?

Non ! Mais encore, c’est pas le plus important…

Pourquoi les musulmans jeûnent-ils ?

Le Jeûne du mois de Ramadan est un des 5 piliers de l’Islam. Le jeûne a été établi durant ce mois car c’est durant le Ramadan que la révélation du livre sacré des musulmans, le Coran, au Prophète Mohammed (dernier Prophète selon la foi musulmane) a commencé. Il est donc écrit dans le Coran que tous les bons musulmans doivent jeuner pendant ce mois, et ceci tous les ans (Coran 2:185 (chapitre 2 Al-Baqarah, verset 185)

Le jeûne est d’abord destiné à permettre aux croyants de réciter la totalité du Coran chaque soir en prière collective (« Tarawih ») jusqu’à la fin du mois. C’est aussi un mois d’action de grâce et de fête pour ce don de Dieu qui rassemble la communauté musulmane.

Oui, mais pendant le Ramadan, vous ne pouvez pas… ?

En effet, durant le mois de Ramadan, nous ne pouvons pas manger et boire, et avoir des relations sexuelles entre l’aube et le coucher du soleil. Donc, durant un mois, on fera une pause pour la pause café et le lunch.

Au-delà de la privation mensuelle des plaisirs humains, encouragés par Dieu durant le reste du temps, il s’agit aussi d’un mois où le croyant cherche à améliorer sa personne en réfrénant ses plus mauvais côtés : le mensonge, la médisance, l’égoïsme …

La privation des plaisirs humains est aussi une manière pour le croyant de se rappeler que la satiété quotidienne n’est une évidence que pour une minorité de personnes dans le monde et de la nécessité du partage et de la justice.

L’aube… ?

Oui, l’aube et non pas le lever du soleil. Pour rappel, l’aube, c’est le début des apparitions des lueurs du jour dans le ciel, +/- 2h avant le lever (complet) du soleil.

Mais le Ramadan, ça commence quand ?

Ca commence quand la lune l’indiquera, car le Ramadan est le 9ème mois du calendrier musulman qui est un calendrier lunaire. C’est pour cela que les dates de début et de fin diffèrent chaque année (solaire), étant donné qu’une année lunaire (354 jours) est plus courte qu’une année solaire (365 jours).

Nous sommes en 1431, selon le calendrier musulman, calendrier qui a commencé lors de l’exil (« Hégire » – d’où le nom de calendrier hégirien) en l’an 622 (selon le calendrier solaire) du Prophète Mohammed de la Mecque vers Médine (deux villes d’Arabie Saoudite aujourd’hui).

Et pourquoi le Ramadan n’est pas fixe dans l’année, ça serait plus simple, non ?

Il est fixe dans le calendrier musulman, mais pas dans le calendrier grégorien. Et non, ça ne serait pas plus simple, et au contraire c’est une bénédiction ! En effet, comme l’année lunaire est plus courte, le Ramadan recule ainsi chaque année solaire de +/- 11 jours, arrivant à des époques et surtout à des saisons différentes, permettant aux différentes communautés musulmanes dans le monde de profiter successivement des journées de longueur différente. Si le Ramadan suivait le calendrier solaire, nous irions tous passer un mois dans la plus lointaine contrée de l’Hémisphère Nord, où les journées sont les plus courtes.

Le Ramadan, c’est le « Carème des Musulmans »?

Non, pas tout à fait. Ce petit tableau récapitule les principales différences :

Le Ramadan est avant tout un mois du calendrier musulman. Le nom carême provient de la contraction du mot latin quadragesima, qui signifie quarantième, en référence au jour de Pâques, qui termine le carême.

Le Ramadan marque le début de la révélation divine du Coran aux Musulmans. Le Carême, à l’origine, était un temps pendant lequel les adultes qui allaient être baptisés à Pâques recevaient une dernière et intensive formation. Très rapidement, tous les chrétiens ont considéré ce temps comme un temps de réflexion et d’approfondissement de leur propre baptême, de leur engagement à suivre le Christ ressuscité.

Le Ramadan suit le calendrier hégirien qui est lunaire. Le Carème suit le calendrier grégorien qui est solaire.

Le Ramadan dure entre 29 et 30 jours, comme les autres mois lunaires. Le Carème dure 40 Jours (sans compter les dimanches).

Le jeûne du Ramadan est clairement codifié par des règles émanant du Coran et de la tradition prophétique. Les chrétiens doivent se débarrasser de tout ce qui les éloigne du Christ. C’est à chaque chrétien de choisir le domaine dans lequel il veut se libérer: Il peut choisir de réduire sa consommation de nourriture, d’alcool ou de tabac. Mais il peut tout aussi bien orienter ses efforts dans d’autres domaines de sa vie (famille, travail, …). De nos jours, le jeûne en tant que tel est presque complètement écarté des pratiques du carême, sauf les jours du mercredi des Cendres et du Vendredi saint. Cependant, la tradition de manger maigre — c’est-à-dire de s’abstenir de viande et de plat à base de graisse animale — le vendredi se perpétue.

Et ce n’est pas grave si…

Vous mangez devant nous, nous ne sommes pas affamés… Vous nous proposez d’aller manger, ça arrive d’oublier… Vous avez encore des questions, vous pouvez toujours nous les poser…